Genre en transe


…Accoudé au comptoir, me délectant d’un doux breuvage en chaude compagnie, soudain de fantasmagoriques inconnues viennent rallumer une libido à peine voilée d’anachorètes intentions fragiles. Envie de les humer, de les gouter les visiter, m’en pénétrer…

Entre la phase sadique-anale et l’antithèse maso-phallique, je m’imagine pondant un œuf et le couvant.

S’en suit un désordre de scènes hommages à la nature, puis d’outrages à la décence même, renoncements à la candeur, vénérations des croquis malicieux, et vice et versa.

*

Saurai-je un jour à quel genre tendre, le féminin inspire, plus le masculin réalise, le trans fusionne en grand écart, alors je m’interroge sur un sans genre.

Pure conscience ou simple épure, expression préparatoire ou perfection ascète?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close