Le vent et la pluie cèdent à la musique lumineuse d’Ooti


[cliquez pour entendre en lisant?]

Il était une fois

Sous le vent à la plage, Blanche la page,

Les pieds nus sur le sable, écoute l’eau, ruisselle en un reflux,

3 ou 7 ° au dessus de zéro, Ooti l’appelle par son nom.

Au printemps, entre clarté lunaire et soleil géniteur

L’envol à l’ombrelle vers les horizons libres est annoncé…

2 réflexions sur « Le vent et la pluie cèdent à la musique lumineuse d’Ooti »

  1. est ce qu’il y a une suite? en tout cas tu as encore du champ pour t’exprimer Oli…

    J'aime

    1. Oui, la suite je vais proposer à Za et Elo-dit d’y travailler avec moi, mais c’est un secret !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close