All work and no play makes Jack a dull boy.


typewriter pan out to jackLe cafard, ayant débecté toute l’année, fut pris au dépourvu quand l’exterminateur s’en vint.

Il n’était point question de faire cas de cette fin, maintes fois augurée,

Cependant par la mécanique, par un torrent de caractères fades et négligés,

La blatte est à l’œuvre. Instigatrice de symbolisations primaires en quelques dimensions,220px-Blaberus_giganteus_MHNT_ventre

Elle piétine à quatre temps, tandis que ses mandibules vibrent, son sonar pulse,

Posant de ci de là quelques fientes verbeuses, sans odeur, et dépourvues de goût.

De là à crier au génie sans s’échauffer, genèses et apocalypses en légions, enjambons vaillamment cet obstacle,  une pulvérisation de pesticide ne laissant pas de trace…

2 réflexions sur « All work and no play makes Jack a dull boy. »

  1. c’est l’humeur du jour ?

    J'aime

    1. juste un clin d’oeil à Kafka, à Jack dans Shining et William Burroughs dans un film génial dont le nom, chienlit d’Al Z., m’échappe! Vous êtes qui Monsieur?

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close