grand coeur malade


Je suis né en un spasme,

résultant mou de convulsions violentes

arraché à la transe

le marbre est froid

~ vision trouble blancs bleus rouges

culcoeurTREFLE2

diverses contusions, seins satinés en contrepoint

frénétique placide

dépressif exalté

l’amplitude exponentielle sans respect des paliers,

Oh logos arythmiques

abîmes je vous ai pénétrées

gravi sommets

sombré le précipice

émergé haut zénith

fulgurances

en d’obscures contrées

perché au nadir insondable

que de bonheurs

quelle angoisse

quand au hasard du pré

sur luzerne et psilos

s’aperçoivent rares trèfles salvateurs

quadrilobes où reposent mon front

comme jadis sur le sein aimant

avant la surdose terminale

je suis à vous infiniment, chanceux reconnaissant

 

 

2 réflexions sur « grand coeur malade »

  1. çà …. c’est du trèfle!! à effeuiller sans modération 😉 ça porte chance, en plus !!

    Aimé par 1 personne

  2. ce ne sont pas des cœurs cuculs la praline

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close