Rock and Roll forever s.69 épisode 13 – Obituaryzed but not dead – 2


Alain Bashung, né Alain Claude Baschung le 1er décembre 1947 à Paris et mort dans la même ville le 14 mars 2009

(…) Alain, génie, monumental, hors des sentiers et records battus, ta petite entreprise a déposé le bilan et cependouillant, mortel, mortel, nous sommes immortels

« Alors à quoi ça sert la frite si t’as pas les moules? »

et l’autre fille facile, “Vers quel crayon s’est-elle taillée désormais ?“  sont-ils toujours, « … nos échanges cotés en bourse ? », et l’autre fille tactile…

l’amour toujours jusqu’à te perdre en ces déséquilibres …


______________________________________________________________________

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est obituariesonthewall.jpg
au suivant,(…) et par non ordre et désordre aléatoire, flashs de mémoire au petit matin gris

Dear, dearest, brightest Black Star of this unfinished everlasting universe, please consider us more than fans, close encounters of the infinite type.
Ces années 2010 th, celles de mes 50 th, spirale de disparitions, telles un maelström au diamètre impitoyablement élargi, day by day, night after night… jusqu’en mon jardin secret le tourbillon s’en vient mourir, menaçant d’emporter château de cartes et portées, symphonies et livrets, image et son, et ma santé sentimentale

David reste à jamais, toujours, ad infinitum, ton œuvre, sublime, torturée, intelligente et colorée, merci Monsieur Bowie

ever and ever forever, because my love for you, will break my heart in 2, let’s dance

and so on, David Bowie the man who fell to earth and went back up there, as the ever shinning black star : clic ici pour voir plus de vidéos

_______________________________________________________________________

au suivant,(…) et par non ordre et désordre aléatoire, flashs de mémoire au petit matin gris

jamais deux sans trois, deux monstres sacrés en appellent à une muse parmi les muses


Amy Jade Winehouse, née le 14 septembre 1983 et morte le 23 juillet 2011 à 27 ans à Londres

« Triste réalité, combien de musiciens, Oh my, combien d’artistes, autant d’enfants fragiles, les sens à fleur et le cœur grand ouvert ? « 

Amy victime de sa grande naïveté ne pouvait survivre aux pièges du succès, à la bêtise crasse de son compagnon, à l’aveuglement de son père, aux cocktails détonnant de drogues et alcools, fatals médicaments

Amy rejoint le triste « club des 27 » disparus avant d’avoir livré le meilleur ou bien qui sait avant de sombrer dans le pire, Amy « Maisonduvin » je lève mon verre en ton honneur, repose en paix et si possible en bonne compagnie du club

R.I.P.
R.I.P.

______________________________________________________________________

… et par non ordre et désordre aléatoire, flashs de mémoire au petit matin gris, j’honore en toute humilité, la mémoire des anonymes satellisés

Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est obituariesonthewall.jpg

 

 

à suivre ~ ©® Ω.Λ.Ι ω.ρ

au suivant … Epitaphe et rondeau (François Villon) dit par Georges Brassens

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close