Le ciseleur et la Beauté


Introduction [ 25-02-2019 ]

Ted Bunty

Cette histoire n’est pas une fiction. Pas plus une histoire à prendre au pied de la lettre, il s’agit de la mise en forme littéraire des œuvres philosophique et sculpturales de Francis Dexter Lecter, alias Oli W.P.P. alias « le boucher des 7 èmes « . A peine plus explicitement, il s’agit d’une énième ébauche de nouvelle visant à vulgariser les bases de ma philosophie platon-olïcienne moderne.

Pour célébrer la beauté, il convient d’éradiquer vulgarité et laideur

Je vous invite au préalable ou à postériori à revoir les nouvelles des étés torrides relatant l’oeuvre de mon alter égo serial killer. Par exemple :  » 7 mots de trop … » ou  » Old fuckers« 

Sculpture de viande de Jonathan-Payne

Par < boucher > entendons bien qu’il réalise ses sculptures sur corps et organismes vivants, < à l’artiste > . Enfin vivants à l’origine car nombre mortels humanoïdes et autres bestiaux ne survivent pas aux traitements entrepris par Francis. Nous allons nous intéresser pour commencer aux origines de la vocation de l’artisan créateur. Fils caché du célèbre sculpteur Alfred BOUCHER, notre héro Francis vu sa vocation contredite par les ambitions transposées de son père envers lui. Alfred voulait un fils comédien ou peintre, pas un travailleur de la viande. Francis s’est opposé et à symboliquement tué le père en commettant ses crimes-happenings et autres œuvres-boucheries. Ses propres enfants, eux-mêmes orientés vers le travail des viandes, ont eu la démarche opposée, toujours conforme à la théorie de la rébellion teintée d’œdipe de l’enfant envers son géniteur. Voici un extrait des créations débridées de Yo-Landi et Ninja enfants légitimes contemporains adoptés post mortem ou du oins < sur le tard > selon la presse people sénégalaise.

Je sens que vous commencez à douter, d’une part de la véracité des faits, d’autre part de ma sous zen tendue santé mentale. En effet, comment un dément tueur en série pourrait être également écrivain ou story teller, journaliste d’investigation et scribe ? Révisez un peu votre aliénisme, chapitre schizophrénie, et tout s’éclairera, tra la la la.

Vous aurez noté à la lecture des précédentes nouvelles qu’il est des lieux de prédilection pour l’expression de ma créativité. Festivals de musiques peu religieuses, dancings et autres < boites de nuit >, boites à nuisibles, champs de calamiteux nauséabonds, ou plus généralement lieux publics où grouillent fétides délétères et funestes méphitiques. Nous allons traiter par le détails quelques une de mes réalisations, tels des touristes allemands, en choisissant une localisation réputée. Pour commencer restons chauvins, la France offre tant de spécialités qu’il soit question de fromages, de charcuteries ( sic) ou de meurtres multiples irrésolus. Sur les traces de l’ami Heaulme, Francis et Francis vous invitent à un premier chapitre rougeoyant et purificateur. Comme dit le bon metzin, mes seins de mes couilles, j’ai tué Lyonnelle Gineste (apprentie pâtissière de dix-sept ans) car « elle avait l’air d’une pute avec ses collants noirs » …la salope !

bisous les filles

Ce diaporama nécessite JavaScript.

à suivre ~ ©® Ω.Λ.Ι ω.ρ

[aller à la page suivante]  

2 réflexions sur « Le ciseleur et la Beauté »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close