où tu consulteras les ARCHIVE’s


sold out but I got 2 tickets …do you want to come with me ?

Depuis quelques années je puise dans les ARCHIVE tout ce qui semble bon. En particulier depuis le live à la fête de l’Huma avec Isa et Christian, un pur choc, plénitude, definitive gaze !!! Je n’arrive pas à le croire, c’était en 2013, six years ago, et dans mon souvenir peu cartésien, c’était hier. ( voir en bas de la page)

Pourquoi suis-je fan de ce groupe ? Leur référence à Pink-Floyd, non, je n’entends pas le Floyd des premiers albums… Alors leur son plus probablement, que je qualifierai de fusion électro, étonnant de simplicité enrobée d’arrangements puissants ou parfois intimes, poignants, des textes brillamment mis en musique, clairs obscurs éblouissants, et une formation à géométrie variable selon les projets.

Je passe sur l’énumération de la discographie déjà riche, à lire ici par exemple.

J’aime beaucoup l’album « Controling Crowds », puissant, avec entre autres « bullets ». A écouter très fort, au casque si vos voisins sont, comme les miens, des morts-vivants

et aussi « Dangervisit » avec ce live qui montre leur capacité à faire monter la tension jusqu’à son paroxysme, après une intro un peu longue, il faut idéalement se transposer à Athènes, un soir torride… j’aime beaucoup le chant

So much writing on the wall, can you read it all?
Can you see through the haze when the writing’s small?
Can you read what it means, is it make any sense?
‘Cause it’s all dollar bills, and pounds, and pence
Telling you what to do and what pills to take,
When your head’s in your hands and your belly aches,
Where to go in the world when you need a change,
Don’t you worry about the bill, that can be arrangedMake me sad, make me sleep, make me question,
Give me things that can calm this depression
Let me know what to do when my money’s spent,
Let me know how to smell and to pay the rent,
Let me know what to do when my hair is gone,
Let me know who to kill when the war is onThere’s a woman of your dreams and she’s on the phone,
Better send her a text when you’re on your own
Make me sad, make me sleep, make me question,
Give me things that can calm this depressionSo much writing on the wall,
Feel, trust, obey,
Swing your love, swing your love, swing it,
Sleep along, sleep along, sleeplessYou know that they cant turn you
Don’t want that dreams to waste me
Don’t want the dreams to save me
High rises, killing lows
(c) (r) ™ Daniel Griffiths / Darius Keeler / Pollard Berrier

et bientôt je vais les – écouter voir ressentir – pour la troisième fois le

16 mai 2019 à la Scène Musicale

alors dites moi, si vous y êtes,

nous pourrions en parler autour de quelques pints ?

(…) quelques titres à mettre dans la play list : Fuck You (live in Paris ) – Again (live aussi, dans un beau théâtre, je ne sais où; un des commentaire dit  » so depressive, so intense  » ) etc … Un moment rare également, l’album concept « AXIOM  » dont cet extrait, titre qui n’est pas le principal mais dont la rythmique est particulièrement « Archaïvienne »

retour en 2013 ci- dessous un extrait du teaser de la fête, pour tout le texte cliquez ici

(…) La Fête va être une nouvelle fois cette alchimie unique de convivialité, de confrontation d’idées, de culture, de politique, de musique. Pour un tarif que nous essayons de contenir afin de le rendre accessible au plus grand nombre, la Fête de l’Humanité proposera cette année une très belle affiche de concerts et de spectacles pour des publics larges et divers : Une affiche multiculturelle qui va allier l’électro-rock des Britanniques d’Archive (Arkaïve), la voix rauque et haut perchée du chanteur folk rock israélien Asaf Avidan, l’orchestre world music Staff Benda Bilili, originaire de Kinshasa et principalement composé de personnes handicapées. Nous serons également très heureux d’accueillir, pour la première fois, ce grand chanteur français au style unique : M, dont le concert va sans nul doute décoiffer le public de la Fête. Tryo, HK et les Saltimbanks feront se tendre les mains et se dresser les poings en rythmes et en révoltes. Les Zebda nous font le plaisir et l’honneur de retracer en chansons, sur la grande scène de la Fête de l’Humanité, le coup d’État de Pinochet au Chili et l’assassinat du président Salvador Allende, le 11 septembre 1973, il y a quarante ans. Nous accueillerons aussi mon ami Yvan Le Bolloc’h, Sanseverino, Féfé, Empire Dust, Erik Marchand et Demi-Mondaine, le lauréat du Grand Zebrock 2013.

au plaisir de vous lire ici et ailleurs

all my regards appuyés

Ω.Λ.Ι ω.ρ


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close