Maison de la chasse


Des vœux. A la Maison de la Chasse. Par ordre d’importance, impressions:

  • Belle bâtisse, magnifique collection de bêtes empaillées et néanmoins mortes
  • Symbolique de l’homme dans ses œuvres, il faut tuer pour vivre apparemment
  • Chut, le compas et l’équerre sont exposés; je me sens soudain émergent d’un état d’obscurité, d’aliénation et d’enfermement vers un état d’illumination, d’ouverture et de liberté…mais ça me lasse et ça me passe vite
  • Ça va beaucoup mieux quand j’attaque les toasts; encore mieux quand je délaisse le champagne pour un bordeaux rouge exceptionnel
  • Il me souvient du contraste entre le bonheur de l’affût, la marche silencieuse à travers le sous-bois, puis soudain le bruit du fusil qui crache ses plombs sur la bête qui n’a rien senti venir. J’ai toujours eu, j’ai toujours peur des armes à feu

Bonne année les vieux riches en costume! Profitez bien de la crise, de sa prolongation ou soyons fous de la reprise, en attendant la prochaine!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close