chapitre suivant


japet1-lune-de-saturneLa nuit dernière j’ai dévoré un être de la forêt et sa furieuse. Ah ha! quel gai appétit pour une triste fin, j’en bave encore en éructant.

Pas de remord, qu’aurai-t-il pu advenir d’une telle association, trio mal assortis d’une aérienne d’un terreux et d’un aquatique?

Possible regret de ne les avoir pas séquestrés quelques temps, j’ai des sévices et perversions fantasmées à mettre en œuvre.

Basta, je les programme pour la prochaine lune, le 25 mai, soirée brûlante prévue au bois des saints cucul fats.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close