Mies de la poésie, bonjoir


Il était un foie, enrobé

Stéatose diffuse, à force, liquoré

Au coté ce pancréas usé usagé abusé

Au crépuscule d’une décennie, au dénouement du jubilé

Désolance, ajubilation

Oh corps, cœur et âme, meurtris

N’ai-je dont tant vécu

Que pour cette andromie ?

Réjouissance cependant, le rêve toujours me porte

au travers des espaces, du ciel à la mer, de la terre à la lune

inconstamment dans la durée

Durablement conjectural

Lunatique esthète

Esthétique et bestial

Mésothérique

Mésosphérique éthéré

Assurément méso miso mytho

Maniaque

Déprécié parfois, excessif en dépressurisation

Déprécif plutôt que dépressif

mais je le soigne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close