Annabelle LEKTRISS


Chapitre 1 – Dans la ruelle sombre et humide

Cette époque épique, le 21ème siècle, post #meetoo, est belle et bien celle des femmes. Amazones, ex sexe faible, vous voilà maitresses de vos destins [et de celui de vos mâles dominés] et je vous souhaite de réussir ce challenge ambitieux. Certes vous n’étiez pas vouées à éternellement servir le couillu, loin s’en faut, mais la posture de femme derrière l’homme qui réussi a fait long feu comme on disait dans le temps, à l’époque.

Annabelle ne se pose pas ce genre de question, elle fonctionne à l’instinct, telle sœur à J-B Grenouille, son flair dirige.

Ce soir elle arpente le centre ville d’à Rouen. Il fait un froid de claquos. La ville triste comme à l’accoutumée la nuit, sauf en certains lieux, intérieurs torrides en cette contrée humide. Jadis elle fut probablement passée par le « Bateau Ivre » tandis qu’à la veille de 2020 (prononcer vingt vingt plus agréable à l’ouïe) c’est à  » La Fée Torchette  » qu’elle renifle sa proie.

Son minois envoutant fait fureur, elle n’a que l’embarras du choix. C’est François qui sera sont éphémère partenaire. Un titre de chanson « Éphémère Partenaire » que je ne manquerai pas de vous infliger plus loin, ci-avant.

François, à l’image du président normal, est un français comme d’autres, mais pas banal pour autant. un puit de culture gauloise et une médiathèque ambulée, concernant les œuvres musicales des années 70 à ces derniers temps derniers. Contrairement à la croyance populiste, le rock n’est pas mort et le retiré des affaires déniche de-ci de-là perles bien enfilées. Par exemple, et ceci fait partie de sa discute avec l’Annabelle, les jeunes branleurs de MNNQNS ou mieux, Last Train.

Quelques pints plus tard, petit matin pointant sous la lune et son halo blême, François invite Annabelle en son carrosse puissant, une Dacia sport de fonction (il est VRP multicartes spécialisé dans les chaussettes pour homme et le ligne de corps en général). L’effet est immédiat, elle hésite.

Prétextant un besoin urgent de s’soulager aux communs d’aisance, la belle le laisse en plan et s’en repart en chasse. Je vous passe la désillusions du perdreau de la soirée qui n’se doute du coup d’chance, merci tuning et jantes hallucinées déjantes alu et tangente absolue !

C’est au Bar’Ouf que la gueuze va enfin jeter éponge et dévolu pressant sur un fan de ballon rond, soir de match oblige. Un bon gros qui renverse sa pression Kronenbourg sur son polo boutonné jusqu’en haut, rote et pète en montant chez Quette … et lui esplique la règle du hors jeu par moulte croquis n’oubliant pas de la pardonner à l’avance, les filles au foot comme pour faire un créneau, enfin bref.

Cette fois c’est Annabelle qui offre au lourdaud de le raccompagner compte tenu qu’elle a n’à pas bu, qu’il est torché et que, comme vu à la télé, on n’laisse pas conduire ceusses qu’on aime, crus ou cuits [1 voir ci-après ce clip qui parmi plusieurs est un collector «Quand on tient à quelqu’un, on le retient»]

Ce que je vous invite à retenir c’est la fin de Maurice. L’enflure s’est endormi et lorsqu’il ouvre péniblement un œil globuleux il se croit en plein délirium trémens, plutôt épais. Anna l’a ficelé comme un rôt sur une énorme broche à méchoui. Quelques brindilles s’éclairent de flammèches inoffensives qui vont se développer en brasier rougeoyant dès lors que la belle bête jettera nonchalamment du petit bois puis quelques buches. Point trop n’en faut, la viande cramée ça n’est pas comestible, demandez à Luce Lapin.

Ce soir vous n’êtes pas conviés mais ce n’est que partie remise. Bientôt à l’insu de votre plein gré vous gouterez de la bonne chair humaine, viandards ou végan peu importe, Annabelle à le don d’accommoder les meilleurs morceaux de telle sorte que vous penserez croquer une galette de patates ou un morceau de bacon, c’est selon.

Vous l’aurez peut-être imaginé, surtout si vous avez déjà lu mes précédents pamphlets, Anna œuvre selon des règles symboliques pour accomplir une mission d’inspiration divine. Alors en ce jour de réveillons profitez des médaillons des escargots coquilles Saint Jacques ou autres gourmandises, demain sera un autre jour.

Alléluia

à suivre ~ ©® Ω.Λ.Ι ω.ρ

2 réflexions sur « Annabelle LEKTRISS »

  1. 🤩👏😅Alléluia !!! Allez en pets, brother and co…. En attendant la prochaine virée River’s Pub/106 (Last Train?? Arno ??) ‘va falloir que j’ passe par la Fée Torchette… sur les traces de l’ Anna(mira)belle, me fondre dans la masse des millennials éthyliques… 😂🍺🍾

    Aimé par 1 personne

    1. N’empêche t’as eu chaud, un peu plus tu finissais en méchoui ! Merci qui? Merci Dacia…

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close